La nécropole gallo-romaine à incinérations


Présentation
générale

Le vicus

Les temples

La nécropole
à incinérations

Mise en valeur
du site

Bibliographie

Liens

Accueil

La nécropole à incinérations

Les premières investigations sur le site furent entreprises en 1983 dans le cadre d'une prospection. Nous avons pu observer que la nécropole devait se situer sur un terrain en pente (présence de nombreux tessons de poterie épars, sortant du sol à chaque labour) au nord-est du vicus, séparée par une grande dépression dont le lieu-dit s'appelle " la male épine " traduction : épines du mal. Pour empêcher toute intrusion d'animaux, celle-ci était entourée d'arbustes à épines noires, délimitant la nécropole.

Les sondages préliminaires furent effectués sur des surfaces de 1 m x 1 m, portées ensuite à 2 m x 2 m. Après repérage du site et examen du sol, il a été décidé de décaper manuellement de plus grandes surfaces, de 5 m x 10 m (profondeur moyenne 0,50 m). L'opération a été renouvelée plusieurs fois. Lors de ces décapages, 13 ou 14 tombes ont été repérées et fouillées.

Le dégagement et les fouilles de ces différentes tombes ont permis de constater la destruction partielle ou totale de beaucoup d'entre elles par les labours ; la partie la plus extrême au sud-est de la nécropole a été anéantie par une carrière exploitée au XIXe siècle. Celle-ci est limitée actuellement au sud-ouest par un chemin de desserte. En limite de bois, la profondeur moyenne de certaines de ces tombes varie de 0,30 m à 1,20 m ; cette différence d'enfouissement nous a permis de constater que la partie cultivable a été érodée depuis plusieurs siècles, mais il ne faut pas généraliser à partir de cette observation. Les limites de cette nécropole ne sont pas encore connues à ce jour ; les exploitations des carrières ont pu la perturber et la modifier.

 

Structures des sépultures
Le sauvetage de la nécropole gallo-romaine à incinérations a permis de dénombrer 182 tombes que l'on peut dater de la fin du Ier siècle jusqu'au début du IIIe siècle après J.C. Elle serait contemporaine du vicus des " Sarteaux ".
Pendant la période considérée, la crémation a été presque totale, certaines sépultures ne livrant que quelques os brûlés. Le traitement post-crématoire, s'il y en a eu, est très difficile à cerner (triage et lavage des ossements). Nous pensons qu'après crémation ou incinération, la partie des os brûlés encore discernable était déposée dans les tombes avec ou sans offrande. Certaines de ces offrandes ont subi l'action du feu. Les clous isolés, retrouvés dans les tombes, peuvent provenir de la civière ou du bûcher.

Avant de parler de structure, il faut rappeler les deux types de sépultures trouvées à Ville-sur-Lumes :
- L'une se classe dans la catégorie de tombes définitives, appelées sépultures primaires
- L'autre, dans la catégorie de tombes déplacées, appelées sépultures secondaires.

1- Sépultures primaires :
Sur 182 tombes fouillées, seulement 5 busta ont été dénombrés. Pour mémoire, ce site n'a été fouillé que partiellement.

2- Sépultures secondaires : Au cours des fouilles, nous n'avons pas trouvé d' ustrinum. Nous supposons, avec beaucoup de prudence, que ces bûchers étaient en surface (mais le niveau actuel du sol ne correspond pas au niveau primitif).

Les structures des sépultures secondaires se composent de la façon suivante :
18 Fosses de pleine terre
5 Tombes à simple caisson
1 Tombe à caisson assemblé
153 Urnes cinéraires dont 40 détruites à 90 %

   

 

   

Les urnes cinéraires étaient, à l'origine, des poteries à usage domestique

 
TYPE
DIMENSIONS
PÂTE
USAGE
%
 CRUCHE-AMPHORE
 avec décor à godrons ou  sans décor

H >ou = 300 mm

Ø >ou = 220 mm

 Rose sableuse

 Blanche sableuse

 

 Transport,  conditionnement des  liquides
 (huiles, vins, etc)

 54 %

 GOBELETS

 1- Ovoïdes

 2- Carénés

H <ou= 250 mm

Ø <ou= 220 mm

1°- Pâte indigène

2°- Pâte grise sableuse
    

1°- Conservation
    cuisson

2°- Conservation,  conditionnement des  condiments et des  liquides

1°- 29 %

2°-   6 %

 DOLIUM

H= 300 mm

Ø= 340 mm

 Pâte blanche ou 
 rose sableuse

 

 Conditionnement et  conservation des  graminées
 5 %

 GOBELETS

 à décors

H <ou= 200 mm

Ø <ou= 200 mm

1°- Pâte grise

2°- Pâte grise
    engobe noire
   

 Récipients à boire

 Conservation des  condiments

 1°-  2 %

 2°-  4 %

Tableau typologique des urnes cinéraires  (dessins de Bruno Duchêne)

 

URNES CINÉRAIRES


Urne décorée

Urne avec offrande

Caisson cinéraire

Caisson cinéraire

Caisson cinéraire

Fouille partielle de la nécropole


Cruche amphore cinéraire

Gobelet cinéraire

Vase domestique à usage cinéraire

Vase domestique à usage cinéraire

Vase domestique à usage cinéraire

Vase domestique à usage cinéraire







Caisson cinéraire

HAUT

 

Les offrandes funéraires

Dans certaines sépultures secondaires, il était courant de trouver des offrandes funéraires (cruches, statuettes, couteaux, jattes, vases ou plats en terre sigillée) ainsi que des offrandes alimentaires, monnaies, etc.

 
TYPE
USAGE
TYPE
USAGE
CRUCHE
 Conditionnement des  liquides

  VENUS ANADYOMENE
      (type 1)

 ANIMAL (lapin)

Objet de culte ou offrande

CRUCHE

avec

DÉCORS

 Conditionnement
  (parfums ?)

DRAG 33

DRAG 46

Tasse
POT

 Poterie
 domestique

 - conditionnement

 - vaisselle

DRAG 31

DRAG 31
avec estampille
de potier

DRAG 36

Vaisselle
JATTE

 Poterie domestique

 Conditionnement

ECUELLE
Vaisselle

HAUT



Déesse représentant Vénus anadyomène
(Vénus sortant des eaux) fabriquée à
Toulon sur l'Allier
à la fin du IIe siècle après J.C.

Poteries et figurine représentant un lapin ou un bœuf.


Poterie à usage domestique utilisée comme urne cinéraire et représentant des scènes de chasse


HAUT

Cette étude n'a porté que sur l'opération de sauvetage pratiquée au cours des années 1983 à 1987. Hélas, depuis 1988, le terrain concernant ce site continue à être cultivé et bouleversé par des engins agricoles. Après chaque labour, des tessons de poteries ainsi que des cendres sont ramenés à la surface. Les différentes investigations de ces dernières années laissent à penser que plusieurs nécropoles s'y sont succédées, selon les rites funéraires du moment (incinérations ou inhumations).

 

Offrandes dans les tombes

Pointes de flèches

Couteaux

Pointes de lances

Vase décoré

Vases à offrandes



Offrande de la tombe 52

Offrande de la tombe 52


Rasoir


Rasoir

Pointe de lance

Tablette à fard

Cruche

Pot

Plat sigillée

Jatte

Plat sigillé avec estampille du nom du potier

Offrande de la tombe 145

HAUT

 

 


© Copyright Bernard Duchêne
2005 -
Webmestre O. Bruder