LE VICUS DE VILLE SUR LUMES
ou la triade des déesses


Présentation
générale

Le vicus

Les temples

La nécropole
à incinérations

Mise en valeur
du site

Bibliographie

Liens

Accueil


Présentation du site

Situé à 7 km à l'est de Charleville-Mézières (Ardennes), le site archéologique de Ville sur Lumes / Saint-Laurent domine la vallée de la Meuse, à 240 mètres d'altitude.
Ce vicus gallo-romain très connu des historiens locaux portait-il le nom d'Angoury, comme beaucoup l'ont affirmé ? Aucune preuve, à ce jour, n'a permis de conforter leurs dires.

Les différentes fouilles et sauvetages réalisés de1956 jusqu'à nos jours ont permis de localiser de façon très précise les époques gauloises et gallo-romaines. L'essentiel de ces structures se trouvait dans une pépinière en cours d'exploitation. Il faut remercier Monsieur Hubert Baron propriétaire de celle-ci et ancien maire de Ville sur Lumes pour son aide et sa connaissance du terrain.
Les recherches aériennes n'ont rien révélé, vu la densité des plantations, et il a fallu attendre la création d'un lotissement en 1995 pour accentuer nos recherches et faire la liaison avec les découvertes antérieures.

Occupations du site

1 - Fin de l'occupation gauloise tardive

2 - Fin de la République de Rome (-27 avant J.C.) vers un pouvoir personnel de César

3 - Haut Empire : les Julio-Claudiens (-59 avant J.C. à 68 après J.C.) : Auguste - Tibère - Caligula - Claude 1er - Néron, Les Flaviens (69 après J.C. à 97 après J.C.) Vespasien - Titus - Domitien, Les Antonins (97 après J.C. à 192 après J.C), Nerva - Trajan - Hadrien - Antonin le Pieux - Lucius Verus - Marc Aurèle - Commode, Les Sévères (193 après J.C. à 268 après J.C.), Septime Sévère - Caracalla - Elagabal - Alexandre Sévère - Déce - Valérien - Gallien - Claude II - Quintille - Aurélien

4 - Bas Empire : (268 après J.C. à 476 après J.C.) : Postume - Probus - Carus - Carin - Dioclétien - Maximien - Constance Chlore - Galère - Maxence - Licinius - Constantin Ier - Constantin II - Constant Ier - Constance II - Julien - Valentinien - Valens - Gratien - Theodose - Honorius - Valentinien III.
Pour mémoire, les empereurs usurpateurs ne sont pas cités.

Le vicus a évolué
- du nord-est vers le sud-est pour le Haut Empire
- du sud-est vers le nord-ouest pour le Bas Empire.

La superficie du site est maintenant estimée entre 60 et 80 hectares sur les territoires de Ville sur Lumes et de Saint-Laurent.
Les grandes invasions de 276 après J.-C. ont détruit totalement le village entre les deux occupations précitées.
Le vicus était un petit village de 25 à 30 feux et faisait partie d'un ensemble satellite constitué de petits villages qui alimentaient une ville principale, en l'occurrence Castrice, actuellement Montcy Saint Pierre.
Cette ville devait être très importante car des vestiges de thermes et des éléments de peintures murales de style pompéien appartenant à une villa d'un haut dignitaire romain ont été mis au jour récemment lors de travaux de voirie.

 

 

 

 

Structures mises au jour

Ces opérations de sauvetage ont permis de mettre au jour :
des structures Gauloises :
- des temples et leurs enceintes
des structures du Haut Empire :
- un temple gallo-romain détruit entièrement
- la rue principale du vicus, en 1985, dégagée sur une longueur d'environ 150 m
- un four de potier en 1984-1985
- un autre four de potier primitif
- des traces de four métallurgique
- des puits et des puisards
- des fonds de cave (les structures retrouvées in situ sont une infime partie des habitations où vivaient les occupants)
- l'artisanat du verre
- des traces de structures en bois, habitations, palissades, fossés, etc.
- un collecteur d'eau de source avec des aqueducs
- des structures relatives à l'assainissement du vicus montrant le savoir faire de nos ancêtres
- un trésor monétaire dans une poterie (172 sesterces datés du milieu du IIe siècle au début du IVe siècle après J.C.)
- une nécropole à incinérations datée du premier quart du Ier siècle après J.C. a été trouvée sur le site des Sarteaux (une dizaine de tombes à ce jour)
- une deuxième nécropole à incinérations datée fin Ier siècle - fin IIIe siècle apr. J.-C. a été trouvée en dehors des habitations (182 tombes avec urnes cinéraires ont été découvertes et fouillées à ce jour)
- la découverte, lors des diagnostics, au lieu-dit " les Hautes Voies " à Saint-Laurent, en 2002, du tracé de la Voie romaine Reims Cologne, avec fonds de cave et ses caniveaux
des structures du Bas Empire :
- un énorme fossé appartenant au Bas Empire, entourant partiellement le vicus
- des fantômes de trous de poteaux concernant les habitations de l'époque précitée
- divers objets correspondants à l'époque (monnaies, fibules, boucle de ceinture)
Lors des dernières prospections, certains éléments archéologiques laissent à penser que la rue principale du vicus allait rejoindre la voie romaine Reims Cologne au lieu-dit " les Hautes Voies " à Saint-Laurent.

 

 

Haut

Plan d'ensemble des Sarteaux

Haut

Photo B. Lambot

 

 

 

 


© Copyright Bernard Duchêne
2005 -
Webmestre O. Bruder